Accueil
Qui sommes-nous?
Mot de la présidente
L'équipe
Contenu
Edito
Abonnez-vous
Contactez nous
Diaspora Politique Economie Société International Culture Sport Vidéos Audios
SOCIETE
 
 
Qui a pris les 200 millions Cfa rejetés par Khalifa
Publié le : Mercredi 11 Octobre 2017 - 16:16 - Source : dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 83 Imprimer

Un énorme scandale risque encore d’entacher des personnalités . Selon le journal Dakar Times, qui file l’info, des hommes d’affaires espagnols avaient proposé la rondelette de somme de 200 millions de FCFA au maire de Dakar pour avoir des autorisations de construire sur la corniche. Cela, bien avant ses démêlés judiciaires.

Selon certaines indiscrétions, les Espagnols, conscients d’avoir été roulés dans la farine, ont commencé à déballer. La source affirme que le député-maire de Dakar approché et qui avait refusé les 200 millions de la société immobilière espagnole aurait proposé à un nommé Serigne Moustapha Sy pour disposer d’une autorisation de construire sur la corniche. Jusqu’au jour de son emprisonnement, cette entreprise n’avait pu que clôturer le terrain. Sept mois après son incarcération, le chantier est bien parti et les fondations sont debout dans le site.

Qui a finalement encaissé les 200 millions de FCFA? 
Depuis l’incarcération de Khalifa Sall, les travaux ne cessent d’avancer.  Pourtant, selon les documents parcourus par nos confrères, le maire de Dakar n’a donné aucune suite à cette « tentative de corruption ». Toujours dans la même dynamique, Dakar Times note que l’un des responsables de la société espagnole a versé plus de 200 millions de FCFA à cause des intermédiaires de la dernière minute.

Car, tout le monde voulait avoir sa part. pire, ces 200 millions de francs n’étaient pas une énième tentative qui pourrait permettre d’accuser non seulement le maire de Dakar mais aussi de mêler son principal souteneur depuis sa première élection en tant que maire, en 2009 à une affaire de corruption orchestrée par le régime, souligne le journal de Derklé

Car, si le piège avait fonctionné ou, en termes clairs si Serigne Moustapha Sy n’avait pas été prudent comme une bonne partie de « nos leaders » de toute part, les Sénégalais n’auraient jamais entendu parler du recours ultime que constitue le contenu sur la caisse d’avance. En tout cas, informe le journal, les Espagnols ont débuté les travaux suite à de fortes garanties. Ils n’hésiteraient pas à « rendre publique » la liste des bénéficiaires si les services de l’Etat s’aventuraient à « arrêter » les travaux.
 
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Rebeuss : Hadjibou Soumaré rend visite à Khalifa Sall
Affaire Prodac:Thierno Alassane Sall demande à Macky de prouver que la traque des biens mal acquis est un principe et non...
Ebola : Les survivants risquent des troubles mentaux
Pas d'année blanche à l'Université Gaston Berger
Cambriolage chez le juge Lamotte : Les malfaiteurs condamnés à la perpétuité
Coki: Trois garçons violent une femme de ménage de 15 ans dans le bureau du Sous-préfet
Le Dantec : le nouvel appareil de radiothérapie acheté à 2,8 milliards tombe en panne
Adja BITEYE, Mamadou BITEYE Et Mamadou Awa NDIAYE, Bougane GUEYE « Danny » Distribue Des Plaintes
Dépenses liées au tabagisme : 122 milliards partent en fumée
La Mauritanie ferme ses frontières avec le Sénégal
 
LES PLUS POPULAIRES
Vidéo No Comment: quand la Première dame, Marième Faye Sall se livre à la dispute

Consulté : 4003 fois
Non respect de ses engagements : Des syndicats d’enseignants portent plainte contre le Gouvernement

Consulté : 1713 fois
Classé dans le club des 25 pays les plus pauvres au monde par le FMI, le Sénégal s'embourbe dans la pauvreté

Consulté : 1061 fois
 
 
 
 
 
 
ACTUALITE MULTIMEDIA SUNUDIASPORA © Copyright SunuDiaspora, 2015
Economie Vidéos Qui sommes-nous?  
Politique Audios Mot de la présidente  
Diaspora   L'équipe  
International Contenu  
Société Edito  
Sport   Abonnez-vous  
Culture Contact